vendredi 5 avril 2013

Mon jardin Mandala... Bien plus qu'un simple jardin, un projet de société!

Depuis le début de l'année 2013, un petit bout de terrain fertile du Tampon est devenu le théâtre d'expérimentations diverses ayant permis l'émergence d'un merveilleux jardin mandala... Ce projet, imaginé et rêvé depuis quelques années à plusieurs, a pu se concrétiser exclusivement grâce à l'énergie, la bonne volonté et la sueur de nombreux bénévoles! Ce genre d'initiative, à la croisée des enjeux économiques, sociaux et environnementaux auxquels sont confrontés nos sociétés, peut contribuer à apporter des solutions concrètes! Regardons ensemble de quoi il en résulte...



La Genèse

Une petite contextualisation s'impose. L'histoire commence en 2008 lorsque, préoccupé par les enjeux environnementaux, je décide de me former à la gestion environnementale. Rapidement je deviens maître-composteur et m'intéresse aux différents cycles de la matière (Eau, Carbone, Azote, etc.). Je découvre alors avec émerveillement la réelle complexité du sol (pédologie) et parallèlement j'ouvre les yeux sur les rouages du système agro-industriel de production intensive dans lequel nous nous sommes engagés depuis la fin de la 2ème guerre mondiale. Le choc est brutal: "L'agriculture s'est transformée, depuis 60 ans, en une arme de destruction massive: elle détruit les sols et la biodiversité, pollue les nappes phréatiques, produit des semences stériles ou dégénérées, altère la santé et engendre le chaos social. Sans compter que l'agriculture coûte cher. En amont, elle réclame l'utilisation de toujours plus de machines, d'outils, d'engrais et de pesticides qui nécessitent pour leur fabrication des tonnes d'énergie fossile. En aval, elle est responsable de la pollution des sols et de l'eau, qu'il s'agit ensuite de dépolluer, et des maladies engendrées par cette même pollution de l'air, de l'eau et des aliments." (Extrait de "Vers l'autonomie alimentaire", Frédérique Basset)


Fort de ce constat, je me suis tourné vers les solutions. Et bonne nouvelle, les solutions existent! Elles sont même assez simples à mettre en œuvre, coûtent beaucoup moins cher que le modèle actuel, respectent l'environnement et créent même de nombreux emplois. Elles sont issues de l'agroécologie. Olivier de Schutter, rapporteur spécial des Nations Unis pour le droit à l'alimentation le dit lui-même à propos du texte qu'il présente le 8 mars 2011 : "Fondé sur l'examen approfondi des plus récentes recherches scientifiques, ce rapport démontre que l'agroécologie peut doubler la production alimentaire de régions entières en 10 ans tout en réduisant la pauvreté rurale et en apportant des solutions au changement climatique."

Ce rapport appelle donc les États à entamer un virage fondamental en faveur de l'agroécologie comme moyen de répondre aux défis alimentaires, climatiques et de pauvreté dans le monde. Malheureusement, la transition vers un modèle agroécologique n'est pas si facile. Car c'est sans compter sur le lobbying des multinationales telles que Cargill ou Monsanto, qui freinent des 4 fers pour continuer à profiter grassement d'un système où ils définissent eux-même les règles du jeu...

La découverte de Ar'Terre

C'est dans ce contexte que, lors de mon dernier passage à la Réunion en juillet 2012, je suis tombé sur une petite annonce dans le journal, faisant la promotion d'un stage d'agroécologie de l'association réunionnaise Ar'Terre. A mon retour en Belgique, je les ai contacté avec une idée en tête : valoriser un petit terrain familial alors inexploité. Je leur ai écris comme on jette une bouteille à la mer sans savoir si mon initiative susciterait une réaction.

La mise en place du projet

Quelques mois plus tard, après une rencontre entre les membres de l'association et mes parents, notamment pour découvrir l'espace de culture disponible, j'ai reçu une proposition de convention de partenariat ainsi qu'un projet pédagogique construit autour d'un objectif principal: Aménager et animer un jardin potager / vivrier / créole. Le projet reprend différents volets:
  • esthétique - parce que la sensibilisation commence par l'émerveillement (...)
  • productif et écologique - conduit selon les principes de l'agroécologie et de la permaculture, sans intrants chimiques
  • patrimonial - culture de plantes nourricières traditionnelle de base, de légumes lontan, de zerbages peï et de quelques endémiques
  • pédagogique - une signalétique attrayante et ludique permettra de mettre en valeur et de favoriser les actions éducatives
  • expérimental - espace d'expérimentation avec des potagers en carré, jardin mandala, tonnelles de passiflores en bambous géants, etc. 
  • un compost - pour sensibiliser le public à la gestion des déchets organiques et alimenter le jardin en fertilisants organiques

 Le chantier solidaire

En date du 17 février 2013, un chantier solidaire est donc lancé par le biais de l'association Ar'Terre. Une vingtaine de personnes répondent présent et se relayent pour faire d'une friche un jardin mandala en devenir. Des buttes sont formées, des espaces défrichés, des paillages posés, des orties ou des consoudes plantées! Une montagne de déchets de ferrailles et en tous genres sont rassemblés pour être évacués, plus tard, vers la déchetterie. Point d'orgue de cette journée, un Cherimoya généreusement offert par la pépinière Lattitudes Fruitières de Samuel Constancy est mis en terre! Cette journée prend fin avec le sentiment du devoir accompli et c'est avec émotion que j'ai pris connaissance, le soir, des photos de cette belle activité.

Évolutions et perspectives

Depuis lors, Luca s'occupe généreusement de ce jardin qui ne cesse de s'étoffer et de croître. Celui-ci est ouvert à tous. Il appartient à celles et ceux qui participent au projet et donnent de leur temps.

Les enjeux d'un retour à la terre sont multiples et répondent à des besoins élémentaires. A La Réunion, nous sommes nombreux à avoir des ancêtres agriculteurs et le besoin de cultiver et d'élever  pour disposer de sa propre production est fort. Mais la pression démographique et la densification des habitats ne favorisent pas cette production locale... Heureusement des initiatives de jardins urbains et de composts collectifs, émergent. Mettons en avant ces projets pour qu'ils se développent et se multiplient et interpellons nos mandataires politiques pour qu'ils réalisent que c'est là une vraie tendance de fond, visant à recréer du lien social tout en améliorant la qualité alimentaire des citoyens! Pourquoi ne pas reprendre l'initiative bruxelloise des Quartiers durables citoyens?

Pour plus d'informations sur le jardin mandala du Tampon, vous pouvez contacter :
Luca
Mail: agroeco.arterre@gmail.com
Tel: +262(0)692.49.30.56


Remerciements:
Je tiens à remercier toutes les personnes ayant participé et qui continuent à développer ce merveilleux jardin dans le respect du sol et de cette terre qui nous est chère. Je remercie tout particulièrement mon père, qui s'est laissé entrainé dans cette aventure et qui se prend au jeu des rencontres et des objectifs poursuivis, Esther et son association ArTerre, sans laquelle rien de tout cela n'existerait, Samuel qui joue le rôle de conseiller expérimenté et qui alimente le projet en variétés de qualité, et enfin Luca, notre jardinier paysagiste, qui assure la gestion quotidienne du jardin.




 
>> VIDEOS

Pour mieux comprendre les enjeux décrits dans cet article, et parce qu'une petite vidéo est parfois plus parlante qu'un long texte, je vous propose quelques vidéos:


L'ecole du jardin planétaire au Jardin Mandala



Une description du système alimentaire actuel, ses défaillances et les pistes de solutions...


 L'agroécologie par Ar'Terre




"C'est quoi l'agroécologie?" par Terre.tv



 Les jardins urbains des logements sociaux de la ZAC Chatoire au Tampon


 Samuel Constancy, pépiniériste de la biodiversité à La Réunion!



Plus d'infos:
Article "Le Quotidien":
> http://www.arterre.re/on-parle-du-jardin-mandala-dans-la-presse/
ArTerre
> www.arterre.re
L'agriculture BIO à La Réunion (200ha, soit 0.3% de la Surface Agricole Utile SAU)
> http://recycl974.free.fr/BioReunion/
> http://reunion.la1ere.fr/2013/03/21/un-potager-au-milieu-des-immeubles-de-la-chatoire-au-tampon-21617.html
Terre & Humanisme
> www.terre-humanisme.org
Le Début des Haricots
Fraternités Ouvrières - Gilbert et Josiane Cardon

1 commentaires: